logo journal leveil
icon journal
Saint-Joseph-du-Lac vise à devenir une « communauté nourricière »

Le projet de « municipalité nourricière » fait l’objet d’un plan d’action qui a été officiellement lancé l’automne dernier.

Saint-Joseph-du-Lac vise à devenir une « communauté nourricière »

Publié le 22/12/2023

La Municipalité de Saint-Joseph-du-Lac est maintenant une « communauté nourrice » ou tendra à tout le moins de le devenir au cours des prochaines années, elle qui a adopté un plan d’action à cet effet ayant d’ailleurs fait l’objet d’un lancement officiel.

L’événement en question a réuni, plus tôt cet automne, le maire de Saint-Joseph-du-Lac, Benoit Proulx, qui s’est inspiré de ce qui se faisait déjà à Saint-Bruno-de-Montarville, les membres du conseil municipal, la députée provinciale de Mirabel, Sylvie D’Amours, elle-même résidente de Saint-Joseph-du-Lac, de même que plusieurs membres de la communauté joséphoise au Lafrance Bistro du Domaine Lafrance pour « une soirée qui restera gravée dans [les] mémoires de tous ».

Trois grandes orientations

Le plan d’action s’articule autour de trois grandes orientations, à savoir : accroître la diversité et la disponibilité des aliments locaux; s’informer et s’unir pour la transition alimentaire; et se nourrir de manière écoresponsable.

Pour chacune de ces orientations, des objectifs et actions y sont associés. Mentionnons, à titre d’exemples, la création d’une bibliothèque de semences jardinières; la tenue d’ateliers culinaires; la mise en place d’une initiative de glanage qui consiste à ramasser les fruits et légumes laissés dans les champs après les récoltes; la promotion des produits de Saint-Joseph-du-Lac; la création d’un répertoire des équipements de cuisine disponibles pour emprunt entre entreprises agroalimentaires joséphoises; l’organisation de soirées « Communautés nourricières » pour solliciter le partage d’informations et de savoirs; la création d’opportunités de partage d’outils de jardinage et autres.

Des actions déjà bien concrètes

Déjà, certaines actions sont bien concrètes, comme l’installation, en avril dernier, d’une serre et l’ajout, en mai, de deux composteurs au jardin collectif du parc Varin, de même que l’aménagement actuellement d’une cuisine communautaire de style institutionnel dont vont pouvoir bénéficier tous les citoyens joséphois.

Avec l’adoption de ce plan d’action, la Municipalité de Saint-Joseph-du-Lac souhaite tendre, comme d’autres villes et municipalités à travers le Québec, vers l’autosuffisance alimentaire, elle dont le territoire est à 75 % agricole.

« Même nos propres citoyens ne sont pas tous au courant de tous les produits offerts par nos producteurs locaux », a donné, pour exemple, le maire Benoit Proulx, en entrevue sur les ondes de TVBL, afin d’illustrer le chemin à parcourir pour atteindre cet objectif.

Pour pallier cette lacune, il envisage d’ailleurs la tenue d’un marché public dans le « noyau villageois » de la municipalité qui réunirait justement les producteurs locaux et permettrait aux citoyens de découvrir, tout en effectuant leurs emplettes, ces produits.

La démarche de la Municipalité de Saint-Joseph-du-Lac, qui compte 7 338 citoyens, remonte à 2021 et a fait l’objet d’une activité « portes ouvertes » en novembre 2022 qui avait réuni une cinquantaine de participants. La Municipalité a aussi obtenu une subvention du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) pour élaborer son plan d’action qui s’étend de 2023 à 2025.

Pour en savoir davantage et prendre connaissance du plan d’action, il suffit de se rendre sur le www.sjdl.qc.ca/vers-une-municipalite-nourriciere/.