logo journal leveil
icon journal
L’Eustachoise Désirée Duchesne à l’émission MasterChef Québec

Photo Bertrand Exertier (courtoisie)
Désirée Duchesne, de Saint-Eustache, vit comme « un rêve » sa participation à l’émission MasterChef Québec.

L’Eustachoise Désirée Duchesne à l’émission MasterChef Québec

Publié le 31/01/2024

Lorsque la présente semaine a débuté, la troisième de cette compétition culinaire, l’Eustachoise Désirée Duchesne était encore du nombre des 13 participants en lice afin de remporter le prestigieux et convoité trophée qui sera remis, début avril, au gagnant ou à la gagnante de la première saison de l’émission MasterChef Québec.

Gagne ou pas, la résidente de Saint-Eustache dit vivre « l’expérience d’une vie » en participant justement à l’adaptation québécoise du succès mondial qu’est MasterChef.

« Moi, je ‘’capote’’ sur cette émission depuis 14 ans. Et je m’étais dit que, si un jour ça s’en vient chez nous, c’est sûr qu’il faut que je m’inscrive », raconte-t-elle, en entrevue téléphonique. « Et ça a été annoncé [les auditions] le jour de ma fête. Moi, j’ai vu cela comme un signe et j’ai rempli mon bulletin d’inscription », se remémore Mme Duchesne au sujet de cette fameuse journée du 4 août 2023 où elle a célébré ses 45 ans.

La réalisation d’un rêve

Puis, fin août, début septembre, l’Eustachoise a reçu un appel l’invitant à préparer, en pré-audition, une bouchée gastronomique froide. « Sur le coup, tu n’y crois pas vraiment. Tu ne sais pas combien de personnes ont été sélectionnées. Ma bouchée, un tataki de bœuf, a été fort appréciée et j’ai été retenue pour les auditions afin de participer aux duels », ajoute Mme Duchesne qui saura, un peu plus tard, que ce sont environ 70-80 candidats qui avaient pris part à cette première étape de sélection.

Ce sont donc environ 35 chefs et cheffes provenant d’un peu partout à travers le Québec qui, fin octobre, début novembre, ont eu la chance de participer à ces duels. On l’a vu lors de la première semaine de diffusion de l’émission MasterChef, Mme Duchesne a été la dernière, grâce à son magret de canard, à obtenir l’un des 16 tabliers blancs tant convoités.

Photo Bertrand Exertier (courtoisie) – Le groupe de 16 participants de cette première cuvée de MasterChef Québec, y compris l’Eustachoise Désirée Duchesne, en compagnie de animateurs et juges Stefano Faita et Martin Picard.

« On m’a gardé pour la fin [rires]. En fait, aux auditions, j’ai été la sixième à le recevoir. J’étais tout énervée en dedans. Tout ‘’shakais »; je capotais, c’était fou. C’était la réalisation d’un rêve. Mais, ç’a été long avant de ressortir [de la cuisine] pour le montrer à mon mari [Patrick Lecault] et mes deux enfants. Et de voir leur fierté, cela a été merveilleux », se rappelle encore la maman d’Éliot (14 ans) et de Raphaël (13 ans).

À partir de cet instant, une couche de stress s’est ajoutée, car, confirme l’Eustachoise, « dès le moment où tu t’inscris à une émission comme celle-là et que tu as reçu un premier appel, il y a un stress qui s’installe en nous ». Mais, nuance-t-elle, « c’est un bon stress, car tu sais que ta vie va changer, même si tu ne sais pas ce qui va t’arriver ».

Et côté stress, Mme Duchesne sait de quoi elle parle, car son fils Éliot, « son inspiration », a eu, bébé, la leucémie, a dû passer au travers de deux greffes de moelles osseuses et, à la suite de traitements de chimiothérapie, subir une greffe cardiaque.

« Avec mon fils qui a été malade, j’ai vécu beaucoup de stress négatif. Bien sûr, MasterChef, c’est ultra stressant. Mais, moi, je vois cela comme un stress positif. C’est le fun. J’aime l’expérience. J’adore cela », assure avec enthousiasme l’Eustachoise.

Une femme émotive

Ceux et celles qui ont regardé l’émission jusqu’à maintenant ont vite constaté que Désirée Duchesne est une femme émotive. On l’a vue verser des larmes lorsque Josée di Stasio est arrivée sur le plateau.

« J’ai été vraiment surprise de la voir là, dans la cuisine. C’est mon idole, la personne que je suis en cuisine depuis toujours. Qu’elle soit là devant moi lors du tout premier défi, c’était un autre rêve dans mon rêve. Et puis, quand elle a remarqué que j’avais bonifié mon bouillon avec de la croûte de parmesan, une chose que j’ai apprise d’elle, c’était juste trop d’émotion. C’est là que j’ai dit que je ‘’pouvais mourir’’ », rigole la participante.

Difficile de dire ce qu’il adviendra de Désirée Duchesne, même si celle-ci le sait bien; les enregistrements de l’émission ayant été complétés à la mi-janvier. Chose certaine, à l’écouter, on a la nette impression que, déjà, elle est gagnante, et cela à plusieurs égards.

« Je sais que c’est redondant, mais je vis cela comme un rêve. C’est quelque chose que je n’avais jamais imaginé pouvoir vivre dans ma vie, mais je le vis. Et de faire toute ces rencontres-là, avec les juges Martin Picard et Stefano Faita, deux chefs que j’adore, et avec tous les concurrents qui sont devenus des amis, cela n’arrive qu’une seule fois dans une vie ces choses-là. Quand tu es là, tu ne veux pas en perdre une miette. Disons que je me pince souvent », laisse tomber celle-ci.

Ça se poursuit cette semaine et, espérons-le pour la principale intéressée et pour nous, les semaines suivantes, jusqu’au début du mois d’avril, moment où le gagnant ou la gagnante de MasterChef Québec sera finalement connu.

Rappelons que l’émission MasterChef Québec est diffusée en soirée, du lundi au jeudi, sur le réseau TVA. Pour visionner les émissions en rattrapage : www.qub.ca/tvaplus/tva/masterchef-quebec; pour suivre la page Facebook de l’émission www.facebook.com/MasterChefQc/.